Centre européen du résistant déporté / Site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof

Le KL-Natzweiler ouvre en mai 1941. Destiné à fournir au Reich une main d’oeuvre d’esclaves pour son industrie, il regroupe avant tout des déportés politiques. Il compta aussi des déportés raciaux (Juifs, tziganes), homosexuels et des Témoins de Jehovah. 52 000 déportés sont passés par ce camp (soit au camp central, soit dans l’un de ses 70 camps extérieurs). Près d’un tiers y sont morts. Dans l’enceinte de l’ancien camp, le visiteur peut découvrir quatre baraques dont la prison et le four crématoire, ainsi qu’un musée historique. Située 1.5 km plus bas, la chambre à gaz se visite également. En 2005 a été inauguré le Centre européen du résistant déporté. Vaste de 2 000 m2, il abrite une exposition permanente consacrée au nazisme et à la résistance, des salles pédagogiques et un espace d’exposition temporaire.
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach
  • Crédit : office de tourisme de la vallée de la Bruche / Stéphane Spach